Home » Collaboration Thales – Google avec le lancement conjoint de leur offre cloud en France

Collaboration Thales – Google avec le lancement conjoint de leur offre cloud en France

Publicité

Un accord stratégique a été signé par l’équipe Thales – Google Cloud pour fournir des solutions de Cloud répondant aux normes de sécurité et de souveraineté aux administrations et entreprises françaises. 

L’ objectif : Répondre aux critères de “Cloud de confiance” pour le futur service du  gouvernement français et les entreprises, les organisations à l’horizon 2023.

Une offre de cloud souverain est l’objectif principal

Selon un communiqué de presse, Thales et Google ont signé conjointement un partenariat pour développer « une offre de cloud souverain » à travers une nouvelle infrastructure. L’objectif de cette alliance est de répondre aux critères du « Cloud de confiance », le label présenté par le gouvernement français en mai dernier pour décrire les solutions cloud à haut degré de sécurité des données et exploitées en Europe. Cependant, ce règlement permet l’utilisation de logiciels des groupes américains pour favoriser la création de propositions combinées, comme celles d’Orange, Capgemini et Microsoft.

Plus précisément, Thales et Google Cloud créeront une joint-venture, dans laquelle Thales détiendra la majorité et Google Cloud sera un actionnaire indépendant. Le projet sera lancé en 2023 avec 3 centres de données à Paris au deuxième trimestre 2022. Grâce à la coopération au développement de services, cette alliance espère attirer les organisations et entreprises françaises, notamment celles traitant de données sensibles.

Thales possède un entrepôt de données stockées France

Selon Marc Darmon, directeur général adjoint chargé des systèmes d’information et de communication sécurisés de Thales, cette nouvelle alliance fournira tous les services de Google Cloud, mais avec un réseau français et des serveurs distincts de la société Mountain View en ajoutant « des canapés de sécurité qui assure la cybersécurité et la protection des données par rapport aux règles extra-territoriales ». Cette nouvelle entité sera autorisée à sortir du Cloud Act votée en 2018 aux États-Unis, qui oblige parfois les fournisseurs de services américains à divulguer leurs informations de données aux autorités, y compris pour les données stockées en dehors des États-Unis.

Samuel Bonamigo, vice-président Europe du Sud de Google Cloud dans un communiqué de presse, a indiqué « C’est la première fois en Europe qu’une société de droit local est créée en réponse aux exigences du gouvernement français. C’est l’offre que nous faisons avec Thales à la France ainsi que les moyens juridiques et techniques pour répondre aux exigences du Cloud de confiance ». De plus, les États-Unis ont également déclaré qu’ils étaient en discussion avec d’autres pays d’Europe du Sud, à savoir l’Italie et l’Espagne. 

————————-