Home » Iphone : l’Europe exige un seul chargeur USB-C d’Apple à partir de 2024

Iphone : l’Europe exige un seul chargeur USB-C d’Apple à partir de 2024

Advertisement

Le 24 septembre 2021, la Commission européenne a publié un projet de directive. L’UE a l’intention de faire en sorte que les entreprises de smartphones et de tablettes emploient un seul chargeur en les obligeant à inclure un connecteur USB Type-C sur leurs dispositifs. Les chargeurs doivent également être interchangeables.

C’est un problème qui afflige la Commission européenne depuis 2009. Les membres de l’organisation ont été très mécontents d’apprendre qu’il existait à l’époque une trentaine de normes de chargement différentes et non respectées. En effet, le problème des chargeurs universels et adaptables est vite présent

Sous la pression initiale de la Commission, le nombre a été baissé à trois : USB Type-C, micro USB et connecteur Lightning d’Apple. Pourtant, mais du point de vue de Bruxelles, c’est encore beaucoup. Par conséquent, il était nécessaire de rétablir la mesure pour un seul chargeur. La Commission européenne a publié jeudi 24 septembre 2021 un projet de règle recommandant aux entreprises fabriquant des smartphones et des tablettes d’autoriser la vente de leurs appareils sur Internet sur le Vieux Continent avec un seul chargeur et compatible avec tous les appareils.

CETTE DIRECTION A LE PLUS GRAND EFFET SUR APPLE

Cette décision aura le plus grand impact sur Apple, qui utilise toujours le port Lightning sur ses iPhones tout en passant à l’USB-C sur d’autres produits. En 2012, l’iPhone 5 a introduit le connecteur Lightning, remplaçant le connecteur à 30 broches. Chaque année, Apple retarde le déploiement de l’USB-C, mais désormais l’Europe a pu obliger Apple à employer le connecteur USB-C sur ses iPhones.

Pour être plus concret, tous les appareils spécifiés doivent avoir au moins un port USB Type-C, avec la possibilité d’ajouter un deuxième port si nécessaire. Comme indiqué précédemment, les chargeurs doivent être interchangeables et les câbles doivent pouvoir être utilisés d’un appareil à l’autre sans atténuation d’efficacité. De plus, cette initiative rendra illégale la fourniture fréquente de chargeurs dans la boîte avec de nouveaux appareils. Cela aidera à minimiser les déchets électroniques en permettant aux consommateurs d’user des chargeurs et des cordons dont ils disposent déjà.

Rappelons que de nouvelles réglementations sur les chargeurs conventionnels ont été adoptées lors d’un vote au Parlement européen en janvier 2020. Avec les chiffres publiés en 2019, on note les résultats suivants :

  • Les téléphones dotés de ports USB-C représentaient 29 % du volume du marché en 2018
  • Les téléphones dotés de ports micro USB-B représentaient 50 % du volume du marché en 2018
  • Les téléphones dotés de la technologie Lightning représentaient 21 % du volume du marché en 2018

En regardant ce résultat réel, en général, la présence de l’USB-C s’étend et prend progressivement la place du port micro-USB.

L’AJOUT DU SEUL CHARGER À PARTIR DE 2024 ?

Nous devons mentionner les noms qui mènent la tendance à limiter la production du chargeur fourni avec les smartphones tels que: l’iPhone 12 d’Apple, le S21 de Samsung, même Google avec Pixel 6. En effet, dans Une interview avec le vice-président du développement durable d’Apple, M. Lisa Jackson, a fait le point suivant : « Plus de 2 milliards de chargeurs sont déjà en circulation dans le monde. En ne les réussirons pas, nous allons économiser 2 millions de tonnes d’émission de CO2″. Au contraire, nous avons toujours eu le sentiment qu’un retard sur ce sujet venait des unités de fabrication de la Commission européenne.

Les dispositifs électroniques soumis à cette mesure selon les groupes de Thierry Breton, commissaire aux marchés intérieurs sont :

  • Appareil photo
  • Console de jeux
  • Les haut-parleurs connectés
  • Les écouteurs
  • Smartphones et tablettes

Du côté du Parlement et du Conseil, ils doivent procéder à l’examen final du texte relatif à cette mesure au premier semestre 2022. Dans le même temps, ils donnent également aux utilisateurs un délai (probablement deux ans) pour s’y adapter progressivement. Quant aux constructeurs, ils peuvent profiter de ce temps pour améliorer leurs ports de charge.

 

 

Advertisement